Fourmis charpentière Bordeaux, les dommages causés

Fourmis charpentière Bordeaux, les dommages causés

Date :

 

Aussi petites que discrètes, les fourmis charpentières sont de véritables fléaux dans les maisons. Ces ravageurs prolifèrent facilement dans un logement pour y placer leur nid et creusent des galeries et tunnels pour circuler facilement à travers la structure du bâtiment. À partir du moment où elles se sont fait une place dans un bâtiment, notamment dans les poutres et charpentes, elles pourront tôt ou tard occasionner des dégâts considérables.

 

C'est quoi une fourmi charpentière ?

Aussi connue sous le nom de camponote et figurant parmi les plus grosses espèces de fourmis qui existent, la fourmi charpentière est un insecte facilement identifiable par sa taille imposante, ses antennes articulées et pliées, mais aussi par sa couleur noirâtre et son abdomen aux teintes de brun ou de rouge selon son espèce. Les futures reines sont faciles à repérer, car elles sont ailées. Considérée comme étant une espèce sociale, la fourmi charpentière vit toujours en colonie, le plus souvent dans les bois humides ou en décomposition. Toute sa colonie peut ainsi se loger dans les poteaux de téléphone, les piquets de clôtures, les bois de chauffage se trouvant dehors, mais aussi seuils de porte ou les fenêtres de maison.

Si les camponotes décident de s'installer dans une maison, aussi bien neuve qu'ancienne, c'est parce qu'elles sont attirées par un endroit stable où il y a tout ce dont elles ont besoin pour survivre. Cela dit, leur présence dans une maison est signe d'humidité, d'une défaillance au niveau de l'isolation ou de fissures. Les fourmis charpentières profitent aussi des crevasses, fenêtres ouvertes, points de jonction entre le bâti et la végétation ou des conduits du système de climatisation/chauffage pour s'infiltrer dans une propriété.

Contrairement à ce que croient beaucoup de gens, une camponote ne mange pas le bois mais de miellat secrété par les pucerons, à l'instar des termites du fait qu'elle est incapable de digérer la cellulose, elle n'est donc pas xylophage. Par contre ses mandibules surdéveloppées lui permettent de creuser des galeries dans les charpentes, les poutres, les moulures, les escaliers, les cadres de fenêtres en bois… Chaque fois qu'elle creuse, elle éjecte la sciure hors du trou.

Si vous êtes confronté à une invasion de fourmis charpentières dans la ville de Bordeaux ou en Gironde (33), contactez-nous directement pour que nous puissions vous débarrasser de ces nuisibles et protéger votre habitation.

 

Quels dommages les fourmis charpentières peuvent-elles causer ?

Les fourmis charpentières à Bordeaux se révèlent extrêmement discrètes. Cela dit, lorsqu'on aperçoit une invasion de fourmis dans la maison, on ne constatera d'emblée aucune manifestation du fait qu'il n'y aura quasiment aucun dégât ni pour vous, ni pour vos animaux domestiques. Tout ce que l'on remarque, c'est quelques éclaireurs qui explorent la maison dans le but de savoir si le lieu est propice à leur développement. Au cas où leur prospection initiale serait concluante, toute la colonie débarquera dans la maison pour installer leurs fourmilières. Dès lors, les fourmis creusent des tunnels et galeries dans le bois en prenant soin de mâcher et d'expulser la sciure.

Leur travail de destruction commence avant que l'on ne s'en aperçoive. Les tunnels ainsi créés par ces puissants insectes mènent bien sûr à leur nid. Si aucune initiative, autre que les les bombes insecticides achetées dans les grandes surfaces, n'est prise durant l'invasion, les camponotes vont bien sûr étendre leur réseau jusque dans la charpente et dans l'ossature de la maison. Elles n'hésiteront pas à établir d'autres nids satellites, même dans les bois sains, et à envahir les zones vides entre les portes creuses, les greniers ou les murs.

Force est de constater que les dégâts qui risquent de se produire au fur et à mesure que l'infestation se poursuit seront inéluctables : affaiblissement et fragilisation, voire destruction quasi complète de la structure, dégâts des eaux, dégradation du bâtiment, etc. Il est donc normal que les colonies de fourmis charpentières soient considérées comme les pires ravageurs que l'on peut rencontrer dans son domicile, d'autant plus lorsque la maison est en bois.

 

Fourmis charpentière

 

 

Quels sont les signes révélateurs d'une infestation de fourmis charpentières ?

L'ampleur des dommages qu'une infestation de fourmis charpentières varie en fonction du temps pendant lequel les ravageurs sont actifs dans le bâtiment. Au cas où la colonie qui s'y fait une place infesterait activement, et ce depuis longtemps, les dégâts peuvent être très conséquents. Pour éviter le pire, il faut que les infestations soient localisées et traitées le plus tôt possible par une entreprise anti fourmis charpentières, elle seule peut procéder à une extermination totale des fourmis adultes et de leurs larves. 

En hiver, lorsque l'on rencontre dans sa maison 2 ou 3 fourmis ouvrières en train de chercher de l'eau ou de la nourriture, on doit considérer cela comme un avertissement. Contrairement aux fourmis mâles dont le rôle exclusif est de féconder, les fourmis ouvrières sont dans la majorité des cas des éclaireurs envoyés par leur colonie dans le but d'inspecter les lieux. Dès lors, on doit s'attendre à une invasion imminente du fait que la colonie à laquelle appartiennent ces éclaireurs désire trouver refuge pour se mettre à l'abri du froid de l'hiver.

Sinon, pour savoir si une fourmilière se trouve quelque part dans la maison, un indice qui ne trompe jamais, c'est le fait de constater la présence récurrente de sciure fine à des zones précises. Les copeaux de bois sont les résidus laissés par les camponotes au moment où ils ont creusé les tunnels menant jusqu'à leur nid. L'accumulation d'ailes sur les planchers, sur les fenêtres ou sur d'autres surfaces est aussi un signe d'une invasion de fourmis charpentes, étant donné que ces dernières perdent leurs ailes au moment de l'accouplement. Les dégâts se trouvant au niveau des structures de bois ainsi que les craquements dans les plafonds et murs révèlent aussi la présence d'une colonie de fourmis charpentières dans la maison.

 

Comment arrêter l'infestation ?

Pour stopper l'invasion des fourmis charpentières, il convient de repérer la fourmilère principale où se situe la reine et où elle pond ses œufs en compagnie de ses ouvrières. N'ayant qu'une seule reine, les fourmis charpentières produisent aussi des nids satellites qui sont reliés au nid principal par des tunnels. Précisons que chez cette espèce, le nid principal se situe dans la majorité des cas à proximité d'une source d'humidité. Une fois que l'on aura identifié le nid où se loge la reine, il faut bien sûr le détruire avec toutes les fourmis charpentières qui l'habitent en utilisant un insecticide chimique.

Au cas où l'on aurait du mal à trouver le nid principal, ou si ce dernier est situé dans un endroit difficile d'accès, on peut en l'occurrence cibler principalement la reine en utilisant des appâts contenant des agents toxiques à action lente, dont le borax. Cet acide borique ne tuera pas sur le coup la reine, mais l'empoisonne de manière lente et certaine.

Dans le cas d'infestations graves, ou si malgré de nombreuses tentatives d'éradication l'infestation persiste, on n'a pas d'autre choix que de faire appel à un exterminateur professionnel. D'autant que lorsque l'on est confronté à des camponotes, il faut parfois 24 mois pour exterminer toute une colonie.

 

Pourquoi faire appel à une entreprise spécialisée dans la lutte anti-nuisible à Bordeaux ?

Spécialisé dans le traitement contre les fourmis charpentières, notre société Rattus est experte dans la lutte anti-nuisible à Bordeaux et la mieux placée pour résoudre facilement les problèmes d'infestation. Un expert peut évaluer la quantité de camponotes présentes dans le domicile et les localiser avec certitude.

À l'issue de l'état des lieux, notre entreprise spécialisée vous présente les différentes solutions adaptées en vous expliquant de façon détaillée les opérations qui sont à mettre en œuvre. Une fois tous les ravageurs exterminés, le professionnel procède à un traitement spécifique pour éviter qu'une nouvelle invasion se reproduise. En même temps, il vous prodigue des conseils avisés sur ce que vous devez faire pour prévenir l'infestation : suppression de toute source d'infiltration d'eau, se débarrasser des débris de bois pourris, réparer les fissures…

Solliciter l'expertise de Rattus, votre société anti-nuisible à Bordeaux, c'est se débarrasser des fourmis charpentières mais aussi des guêpes, des rats dans les meilleures conditions et de façon durable.

Demandez dès maintenant un devis c'est gratuit


Votre message a bien été envoyé

Rattus
9 rue de Condé
33000 - Bordeaux
Disponibilité 24h sur 24
07 53 01 79 54